L’on peut classer les antennes en deux grandes catégories : les antennes omni-directionnelles (c’est-à-dire qu’elles émettent un rayonnement dans toutes les directions) et les antennes uni-directionnelles (celles dont le rayonnement est émis dans une seule direction).

On compte aussi d’autres modèles intermédiaires qu’on nomme antennes semi-directionnelles comme l’indique le blog antenne4g.fr. Ce sont des antennes dont la directivité n’est ni exclusivement uni-directionnelle encore moins totalement omnidirectionnelle.

Quel principe de base régit la directivité des différents types d’antennes que nous utilisons en les associant aux amplificateurs GSM ? C’est ce que nous tenterons de vous expliquer dans le cadre de cet article.

Différents types d’antenne GSM

Il existe différents types d’antenne GSM parmi lesquelles :

  • Les antennes omni-directionnelles. On les rencontre le plus souvent au quotidien. C’est par exemple l’antenne de votre radio, des CB à bord de camions, la petite antenne située derrière votre routeur wifi, etc. Elles émettent et reçoivent les ondes.
  • Les antennes de type « fouet ». Ce sont de très petites antennes qui émettent et reçoivent des ondes horizontalement et dont le rayonnement d’émission se propage à la ronde sur un angle de 360 degrés.
  • Les antennes de type « marine ». Elles utilisent exactement le même système de fonctionnement que les antennes de type fouet. Sauf qu’elles sont fixées dans un carénage approprié pour un usage en milieu marin hautement salin.
  • Les antennes sémi-directionnelles. Elles émettent presque partout, mais pas tout à fait, car l’un de ses plans de diffusion a été supprimé pour que sa puissance dans sa totalité soit réorientée vers les directions souhaitées.
  • Les antennes de plafond. Elles émettent dans toutes les directions plus particulièrement vers la zone qui se trouve en dessous. Après fixation sur un plafond, les ondes émises sont diffusées uniquement vers le bas, suivant un angle de 360 degrés.
  • Les antennes murales. Elles fonctionnent un peu comme les antennes de plafond. Les ondes émises sont dirigées uniquement face à l’antenne, délestant ainsi le côté arrière.
  • Les antennes directionnelles. Elles ne diffusent que dans une seule direction, plus précisément vers des zones situées dans la direction que pointe l’antenne. On les appelle encore antennes à forte directivité.
  • Les antennes logarithmiques. Ce sont aussi des antennes à très forte directivité et très souvent carénées.
  • Les antennes paraboliques directionnelles. Ce sont les meilleures en terme de directivité. Pour une puissance de réception et d’émission optimale, le signal est focalisé vers un point unique.

Comment choisir ?

Pour choisir une meilleure antenne extérieure, il faut tenir compte de la distance qui sépare votre antenne à l’antenne de relais. Cette distance varie de 4 à 12 km selon le type et le modèle d’antenne choisi.

Pour ce qui est du choix des antennes intérieures, tout dépendra du local et de l’espace à couvrir. Plus la superficie est grande, plus votre choix devra se porter sur une antenne plus adaptée. Exemple : 100 m2 correspondent plus à une antenne fouet, tandis que pour 600 m2, une antenne de plafond serait plus efficace et ainsi de suite.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *