Une fois n’est pas coutume, je vous rapporte un petit témoignage vécu sur une expérience d’installation de clim et les différents effets de bords qui s’en suivent.

Il y a des choses auxquelles on n’est jamais confronté avant qu’elles nous arrivent. Rassurez-vous, rien de grave, mais un peu quand même, puisqu’à la base de mon sujet, il y a le réchauffement climatique. Et avec les températures qui grimpent en flèche l’été, en ville, eh bien me voilà à étudier l’installation d’une climatisation dans mon appartement.

Je m’y prends en avance, parce que cette année, pas question de mijoter à 38°C dans mon 2 pièces sous les toits. Vu que la mairie n’est pas près d’ouvrir les parcs la nuit pour qu’on puisse aller y dormir à la belle étoile (et franchement je ne serais pas rassurée), autant prendre ses précautions. Par chance, je suis propriétaire, les démarches sont donc relativement directes.

En premier lieu, étudier le règlement de copropriété pour vérifier la faisabilité du projet. Pour les locataires, même topo, reste à convaincre le propriétaire, qui sera lui, chargé de faire les démarches d’autorisation.

Passé les premiers échanges avec le syndic pour voir si je peux installer un bloc-clim sur mon l’immeuble, et ouf c’est oui, me voilà à réaliser que vraiment, ces trucs, c’est moche. Certes, je n’aurais pas la vue en plein dessus, mais l’immeuble d’en face, si. D’ailleurs, quand eux aussi auront l’idée de s’équiper de climatisations, j’aimerais qu’ils aient la même préoccupation en matière d’esthétique. Mais pas un des installateurs de climatiseurs que j’ai démarchés n’a pu me proposer une option « camouflage ».

De fil en aiguille, me voilà donc à chercher des solutions pour masquer ces blocs de climatisation. Super, il en existe ! Fastoche de s’en fabriquer une quand on est bricoleur, et vous trouverez mille idées sur le net. Moi, je ne suis pas la fille de Mac Gyver et je préfère opter pour un modèle prêt-à-poser. A la limite, je pourrais m’occuper du montage grâce aux notices et vidéos fournies par les fabricants.

Mais pour la pose, je laisse cela au pro qui viendra m’installer la clim. Je pourrais peut-être organiser un happening et inviter tous les habitants d’en face à regarder le montage de mon cache clim Air3D ? Histoire de faire passer le message…

En tout cas, c’est vraiment c’est top, on peut configurer le look de son cache-climatiseur pour mieux l’intégrer sur le bâtiment. Bois et/ou tôle découpée avec motifs, coloris…les possibilités de personnalisation sont larges. Dommage que je n’habite pas en maison, je pourrais me lâcher ! On peut même faire découper la tôle avec son propre dessin si on se sent la fibre artistique, ça ne coûte pas tellement plus cher.

D’ailleurs, parlons prix. Combien ça coûte un joli cache climatisation ?

Certes, on en trouve à moins de 200 euros…mais le critère « joli » est un peu absent de ces modèles à mon goût, et ils paraissent assez peu solides. En plus, ils ne sont pas personnalisables comme je le voudrais. Les modèles qui correspondent mieux à mes attentes commencent à 399 euros environ.

Traitez-moi de folle si vous voulez…dépensez cette somme pour le souci de la vue depuis l’immeuble d’en face ! Et celle depuis mon balcon aussi tout de même 🙂 C’est mon gros défaut, j’ai trop d’empathie, que voulez-vous !

Catégories : Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *